Exposition saisissante de John Christoforou au baillage d’Aire sur la Lys, du 8 mars au 6 mai 2012.

          John Christoforou, « le combattant inspiré » au baillage d’Aire sur la Lys, du 8 mars au 6 mai 2012, une exposition saisissante ; « L’art peut tout oser, tout dire sur le vie, sans concessions. C’est là où réside la force de l’art: aller jusqu’au bout sans crainte ».

          « Quand il vous accueille à l’entrée de son atelier de Kremlin-bicêtre, John Christoforou semble sorti d’une grotte, d’une caverne, d’un antre mystérieux. Né à Londres de parents originaires de Smyrne, installé à Paris au milieu des années cinquante, John Christoforou n’a jamais cessé de lutter contre une société anti-humaine. C’est un peintre combattant. Un homme hérissé que navrent la violence, l’hypocrisie, la robotisation. La profondeur des noirs, l’intensité des rouges, la façon de brosser la surface, le mouvement des formes : le repos n’est pas permis.
 
Mais à l’agitation fiévreuse de la conscience se joint la magnifique maîtrise de la composition. De grandes expositions (Paris, Copenhague, Rouen, Villeneuve-d’Ascq, Stockholm, Dresde, Athènes, Reims…) ont célébré sa créativité, mais l’ampleur et la constance de son inspiration restent à découvrir. Anges, soldats, prophètes, masques, martyrs, rescapés… Rien de trafiqué, rien d’étriqué. Une bonté dure, implacable. Une vérité de cendres et de sang. Une émotion sans sentimentalisme. A certains on colle l’étiquette de « grands maîtres ». De John Christoforou il faut reconnaître que c’est un merveilleux et précieux agitateur. Une âme tendre devenue tranchante comme une lame ».

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*